MIAM – MERCI MUS

« J’ai toujours voulu plaire. À la fois sensible et sauvage, je vais, pour satisfaire ce corps de rêve, charmé un maximum d’hommes sur mon passage… Oh, j’en ai connu 1, 2…. millions ! »

Voilà comment commencer le couplet du personnage que je devais interpréter sur scène. Miam faisait partie des prisonniers d’un tableau de la création Circus imaginé par le chorégraphe Mustafa Dahmane.

Cela fait quelques mois que j’ai intégré la compagnie Origins, repérée sur « Incroyable Talent » et pour laquelle j’avais passé une audition qui me tenait à cœur, quand Mus me sélectionne pour incarner ce rôle de Miam. Le rôle qui aura donné un nouveau souffle à ma personnalité jusque là, plutôt masculine, enfouie et agressive. Pour la première fois de ma vie de danseuse, je devais parler et danser comme celle qui assumait le pire : le meurtre d’un homme qui n’avait pas voulu d’elle. Miam, c’est la mante religieuse par excellence. Elle marche en chaloupe, elle aguiche du regard, elle griffe du bout des ongles et elle égorge ses proies avec sang froid… Elle est sexy et tout autant psychopathe. C’est une « Dangerous » et au fond ça me plait de jouer ce rôle…

Et c’est à partir de ce moment là dans ma vie, où j’ai commencé à m’assumer telle que je suis. Depuis je suis devenue maman, motarde et professionnelle entreprenante. Je lui dois toute cette énergie… Et comme tout était écrit, MIAM signifie aujourd’hui Moment Inoubliable A Moto. 2017, mon logo, ma marque est née. Tout part de la…

Merci Mustafa.